Comment réussir ses photos de nuit

Comment réussir ses photos de nuit

La photographie de nuit plait en général beaucoup car les couleurs et les mouvements peuvent avoir une toute autre allure que lorsque le soleil est présent. Mais il n’est pas toujours facile de bien réussir ses photos de nuit. Les conditions de prise de vue sont très différentes de celles en journée, et le photographe doit donc s’adapter en conséquence.

Voici les différents points qui feront de vos photos de nuit des images exceptionnelles. Les photographes admireront votre technique, et les non-photographes seront tout simplement épatés par un tel rendu.

Comment réussir ses photos de nuit

17mm – f/8 – 15 sec – 100 ISO

Comment bien préparer une sortie photo de nuit ?

Comme toutes sorties photo, il est très important de bien préparer son reportage, même si quelques fois l’improvisation peut donner des résultats étonnants. Voici les points essentiels à avoir en tête avant de partir avec votre appareil photo en main.

L’heure est sans doute l’élément qui déterminera le plus la réussite de votre sortie photo. En effet, à quelques minutes près, vos images auront un rendu très différent. La lumière et les couleurs sont largement impactées par l’heure à laquelle vous prendrez vos photos.

Pour la prise de vue, il faut privilégier au maximum ce que l’on appelle l’heure bleue, moment également nommé entre chien et loup. Il s’agit des quelques dizaines de minutes entre lesquelles le soleil est couché et la nuit commence à tomber. Cet intervalle dure en général entre vingt et trente minutes. C’est dans ce laps de temps que vous pouvez obtenir des photos avec un joli ciel bleu nuit. A l’inverse des photos prises en pleine nuit, qui donnent un rendu plus plat avec un ciel vraiment noir, les photos prises à l’heure bleue permettent de dynamiser l’image, grâce à un ciel plus contrasté et à des teintes plus douces.

Pour vous assurer d’être au bon endroit au bon moment, nous vous recommandons de partir en repérage avant votre sortie photo pour préparer vos prises de vue. Ainsi, vous pourrez profiter au maximum de l’heure bleue, qui est assez éphémère.

L’utilisation d’un trépied est plus que recommandée. Lorsque la lumière est faible, vous devrez augmenter le temps de pose de vos photos pour obtenir une exposition correcte. Et pour cela, le trépied est indispensable.

Qui dit pose longue, dit consommation de batterie. Une photo avec un temps de pose de 30 secondes utilisera plus de batterie que trente photos de 1 seconde. N’hésitez pas à prévoir une batterie supplémentaire si vous en possédez une, elle pourrait vous être utile.

Côté matériel, privilégiez les objectifs de type grand-angle. Les longues focales sont peu utilisées en photo de nuit, car il est souvent nécessaire d’inclure le sujet dans son environnement pour obtenir un bon rendu.

Quels réglages choisir pour ses photos de nuit ?

En photo de nuit, les réglages de votre boîtier ont une grande importance dans le rendu de vos images. Ils vont déterminer le mouvement de vos photos, et bien sûr l’exposition.

Comment réussir ses photos de nuit

17mm – f/5.6 – 475 sec – 100 ISO

La vitesse (temps de pose)

La vitesse est sans doute le paramètre principal à prendre en compte lorsque vous faites des photos de nuit. C’est elle qui va vous permettre d’obtenir un effet de mouvement. Ainsi, nous vous conseillons d’utiliser le mode priorité vitesse de votre appareil.

Comme la luminosité est faible, le temps de pose sera assez long. Selon les conditions de prise de vue, il peut varier d’une seconde à plusieurs minutes. Le mode Bulb (pose B) permet d’obtenir le temps de pose que vous souhaitez.

Un temps de pose long vous permettra d’imprimer un mouvement que l’œil ne peut voir. Le cas le plus représentatif est celui des photographies d’étoiles. En effet, les étoiles tournent autour de l’étoile polaire mais elles sont tellement éloignées que nous ne pouvons percevoir ce mouvement. Avec un temps de pose de quelques minutes, vous pourrez obtenir de magnifiques tracés étoilés dans le ciel.

Si vous réduisez la vitesse et l’ouverture, et que vous augmentez la sensibilité ISO, vous obtiendrez un ciel étoilé sans mouvement.

Comment réussir ses photos de nuit

17mm – f/2.8 – 30 sec – 2500 ISO

En ville, un long temps de pose peut vous permettre d’imprimer le mouvement d’une foule, ou d’un manège par exemple. Gardez à l’esprit qu’une photo avec du mouvement est bien plus vivante qu’une photo figée.

Comment réussir ses photos de nuit

17mm – f/7.1 – 3,2 sec – 100 ISO

Les phares des voitures peuvent également laisser de jolies traces sur vos photos en pose longue.

Comment réussir ses photos de nuit

120mm – f/10 – 5 sec – 160 ISO

La vitesse peut donc être responsable d’une grande partie du contenu de l’image. Adaptez-la en fonction du mouvement que vous souhaitez obtenir.

L’ouverture

Le réglage de l’ouverture joue également beaucoup sur le rendu vos photos de nuit. Tout d’abord, elle impacte la profondeur de champ de votre image. En règle générale, nous vous recommandons d’utiliser une faible ouverture, autour de f/8 ou f/11. Vous aurez ainsi une grande profondeur de champ, et tous les plans de l’image seront nets.

Comment réussir ses photos de nuit

17mm – f/6.3 – 6 sec – 125 ISO

Mais l’ouverture va également agir sur le rendu des sources lumineuses. En effet, si vous utilisez une faible ouverture (à partir d’environ f/6.3 ou f/7.1), les lumières se transformeront en étoiles, et le rendu peut être très agréable. Notez qu’il existe des filtres permettant d’amplifier ce phénomène.

Comment réussir ses photos de nuit

70mm – f/6.3 – 6 sec – 160 ISO

La sensibilité ISO

En principe, vous êtes équipés d’un trépied lorsque vous photographiez de nuit. Si c’est le cas, vous pouvez laisser la sensibilité ISO au minimum, afin d’éviter d’avoir du bruit numérique sur vos images. Cependant, une légère augmentation de la sensibilité ISO peut renforcer certaines teintes de l’image. Vous pouvez donc utiliser une sensibilité ISO allant jusqu’à 400, mais au-delà, vous aurez sans doute un léger bruit.

Si vous n’avez pas de trépied, vous devrez alors augmenter la sensibilité jusqu’à obtenir une exposition correcte, en fonction des réglages de l’ouverture et de la vitesse. Le but étant d’avoir une sensibilité ISO la plus faible, vérifiez bien vos réglages avant de déclencher. Dans certains cas, un léger changement de vitesse ou d’ouverture suffira à diminuer la sensibilité ISO, tout en conservant l’effet recherché.

La balance des blancs

La balance des blancs agit sur les teintes de votre image en modifiant la température des couleurs. Si vous avez l’habitude du post-traitement, nous vous recommandons de laisser la balance des blancs en mode automatique lors de la prise de vue, puis de l’ajuster en post-traitement au cas par cas.

Sinon, lorsque vous photographiez des zones éclairées avec des néons ou des lampadaires, utilisez le mode Tungstène, afin d’avoir une température des couleurs fidèle à l’éclairage urbain.

Quelques astuces pour mettre toutes les chances de votre côté

Afin de réussir vos photos de nuit, nous vous recommandons d’utiliser le format RAW. Ainsi, si vous souhaitez corriger vos images, vous aurez bien plus d’informations disponibles, ce qui limitera la perte de qualité. Dans ce cas, n’hésitez pas à sous-exposer ou à sur-exposer votre image à la prise de vue pour obtenir l’effet recherché : vous pourrez corriger l’exposition par la suite, en conservant une excellente qualité d’image.

Utilisez une télécommande, ou bien le mode retardateur de votre appareil photo. Lorsque vous déclenchez, de légères vibrations peuvent faire bouger le capteur et donc diminuer la netteté de l’image.

Privilégiez le mode de mesure matricielle pour le calcul de l’exposition. Ainsi, le capteur tiendra compte de la totalité de l’image pour calculer l’exposition correcte. Ce type de mesure d’exposition est recommandé pour les poses longues. Le mode de mesure spot peut être utilisé si vous souhaitez calculer l’exposition sur une petite zone de l’image, par exemple pour isoler un sujet du reste du cadre.

N’hésitez pas à utiliser les plans d’eau pour vos compositions. En pose longue, l’eau a vite un effet lissé qui peut être assez esthétique.

Retour à l’Acceuil